Conseils nutrition

Le petit déjeuner

LE PETIT-DEJEUNER

Une bonne répartition des apports énergétiques tout au long d'une journée devrait être la suivante :

Petit-déjeuner 25%

Déjeuner 35 à 40%

Dîner 30 à 35%

Collation éventuelle 5 à 10%

Total 100%

 

Qu'est-ce qu'un bon petit-déjeuner ?

Un produit à base de céréales pour les glucides complexes, et les protéines.

Un produit laitier pour le calcium et les protéines.

Un fruit pour les glucides simples, les vitamines, les minéraux et les fibres.

Une boisson pour une bonne hydratation.

Pourquoi le petit-déjeuner ?

Ce que nous avons mangé hier nous a fourni de l'énergie et des nutriments pour assurer le bon

fonctionnement des cellules et des tissus de notre organisme.

Qu'a fait notre corps de tout cela ?

L'énergie accumulée au cours de la journée est utiliser ( LIPIDES GLUCIDES et PROTEINES).

La nuit les nutriments sont utilisé pour restaurer nos cellules et nos tissus.

Et le matin ???

 

Notre corps se réveille chaque matin et exige TOUS les types de nutriments !

Et que lui donnons-nous ??

Rien ou habituellement, essentiellement des glucides ( des aliments riches en sucres)

Croissants, café, céréales, baguette de pain, nutella....

LE RISQUE :

A vec un petit-déjeuner sucré « c lassique » :

Faire augmenter notre taux de glycémie très rapidement et subir 2h après l'effet inverse avec une

forte baisse très rapide de ce taux, ce qui va amené à une sensation de faim, de fatigue et un risque

de grignotage car notre corps et notre cerveau réclament du sucre pour remonter notre taux de

glycémie.

S ans petit-déjeuner :

le taux de glycémie diminuera également et apportera une sensation de faim, de fatigue et également

un risque de grignotage

Tous ces déséquilibres peuvent entraîner :

Fatigue,énergie en baisse

Manque de vigilance

Grignotages

Repas copieux, mal équilibrés

Qui auront des conséquences sur :

VOTRE POIDS

VOTRE FORME A LONG TERME

Le petit-déjeuner est d'autant plus important en période de contrôle de poids, alors que les apports

sont réduits.

A retenir :

Un bon petit-déjeuner doit :

Fournir les nutriments essentiels à l'organisme

Fournir de l'énergie à l'organisme

Fournir de l'eau à l'organisme

Aider à maintenir une bonne satiété et une bonne vigilance.

 

 

Les dangers de la malbouffe

 

 

Les effets de la malbouffes que sont-ils?

 

De nombreux spécialistes accusent notre alimentation actuelle d'être trop grasse, trop sucrée, trop salée et trop pauvre en fruits et légumes frais.

La malbouffe serait, pour certains, responsables  : 8 millions d'obèses, plus de 500 000 insuffisants cardiaques,  plus de 2 millions de diabétiques et 25 % de cancers liés à une mauvaise alimentation.

L'excès de graisses, par exemple, augmente directement le risque des maladies cardiaques. Le cholestérol bouche les artères et peut provoquer un infarctus. Pourtant, un adulte sur cinq présente un taux de cholestérol sanguin supérieur à 2,5 g par litre.

L'excès de sel, quant à lui, augmente le risque d'avoir de l'hypertension artérielle ou une insuffisance rénale, alors que l'excès de sucre accroît celui d'avoir un diabète sucré. Et lorsqu'il est associé à un manque d'activité physique, c'est l'obésité qui guette...

Plusieurs autres maladies sont liées à notre mauvaise alimentation, le manque de vitamines et de sels minéraux. Une carence en vitamine D et en calcium aggravent la perte de densité osseuse et peut ainsi entraîner l'ostéoporose.

A l'inverse, de nombreuses études rapportent le rôle protecteur des fruits et des légumes contre plusieurs cancers. Une alimentation qui n'est donc pas assez variée, qui manque de fibres, augmente le risque de cancer, notamment les cancers digestifs.

 

Malbouffe ou légumes, certains ont fait leur choix…

ET VOUS????

Quand on n’aime pas les légumes, le repas devient vite un régal de produits transformés, avec beaucoup d’huile, de sucre et de sel…

L'excès de gras, par exemple, augmente directement le risque des maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol bouche les artères et peut provoquer un infarctus. Pourtant, un adulte sur cinq présente un taux de cholestérol sanguin supérieur à 2,5 g par litre.

L'excès de sel, quant à lui, augmente le risque d'avoir de l'hypertension artérielle ou une insuffisance rénale, alors que l'excès de sucre accroît celui d'avoir un diabète sucré. Et lorsqu'il est associé à un manque d'activité physique, c'est l'obésité qui guette.

Les adolescents sont la cible principale des fabricants de junk food. Mais pourquoi cette nourriture les séduit autant ?

 

Comment obtient-on les arômes alimentaires ?

 

Derrière un seul arôme se cache parfois le mélange d’une centaine de substances différentes.

 

Si la nourriture n'a pas assez de goût, la solution est d'y ajouter des arômes artificiels.

Ces additifs sont parfois trompeurs pour les papilles sur la qualité de ce que l’on mange…

Comment sont-ils fabriqués ? Quelles sont les matières premières utilisées ?

Des conseils pour retrouver une bonne alimentation

 

CONTACTEZ NOUS!

 

articles originelles issues de : https://www.allodocteurs.fr/alimentation/les-dangers-de-la-malbouffe_1000.html

LES GLUCIDES

Glucides

LES GLUCIDES

 

Carburant essentiel au bon fonctionnement de notre organisme

1g de glucides équivaut environ à 4kcal

source d'énergie principale pour nos muscles et le cerveau

le corps ne peut les stocker qu'en quantité limité dans le foie sous forme de glycogènes ,

la consommation excessive de produits sucrés, conduit le corps a stocker davantage sous forme de lipides dans les tissus adipeux...

 

Les glucides sont un enchaînement de petites molécules de sucre :

Glucides simples:Fructose, glucose, saccharose..

Glucides complexes : principalement l'amidon

 

On peut classer les glucides selon leurs index glycémiques

Pour un bon équilibre il est important de privilégier les aliments à faible index glycémique.

Les flocons d'avoine

LES COMPLEMENTS ALIMENTAIRES

 

LES FLOCONS D'AVOINE

 

Les flocons d’avoines sont une espèce de céréale avec un profil nutritionnel impressionnant. Ils cachent des vertus surprenantes : 50 g d’avoine fournit 6,5 g de protéines et 5 g de fibres. Les bienfaits des flocons d’avoine sont nombreux. Ses fibres solubles nous protègent contre un certain nombre de problèmes de santé : l’avoine réduit le cholestérol. L’avoine et plus particulièrement le son d’avoine sont de parfait coupe faim naturel ! De plus, si vous mangez des flocons d’avoine, vous obtenez déjà 70 % de vos besoins quotidiens en manganèse, un minéral qui aide les enzymes dans la formation des os. Vous aurez également de bonnes portions de zinc (minéral anabolisant), magnésium et de bien d’autres minéraux. Ce n’est donc pas surprenant qu’il soit un aliment star des personnes qui ont une alimentation saine et recherchée, riche en nutriments de qualité. Personnellement, je n’en mange pas au petit déjeuner mais plutôt en collation plus tard dans la journée. Si vous n’arrivez pas à les manger nature, vous pouvez toujours en consommer avec le muesli ou avec un porridge. Pour bien comprendre les bienfaits de l’avoine, je vous invite à lire la suite.

 

Comment les flocons d’avoine vous aide à être rassasié

L’avoine possède un index glycémique bas. Il permet donc de stabiliser la glycémie. L’index glycémique qui est un classement des glucides en fonction d’un critère : la vitesse d’élévation du taux de sucre dans le sang. Lorsque vous mangez de l’avoine, votre corps va le digérer et l’absorber lentement, vous permettant de vous sentir rassasié plus longtemps, et donc de retarder la sensation de faim. Ce mécanisme vous aide également à retarder la sensation de faim.

Pourquoi sont-ils un allié pour perdre du poids ?

Cette source de glucides et de protéines idéale pour les bodybuilders va vous permettre d’apporter de l’énergie à votre corps et à vos muscles avec un risque très faible de stockage sous forme de graisse. Il faut néanmoins les consommer froid car la chaleur augmente l’index glycémique. Si vous consommez vos flocons d’avoine à la place la baguette traditionnelle avec du beurre et de la confiture, vous diminuerez votre taux d’insuline et au passage le stockage de graisse.